Actualités

Police de Sécurité du Quotidien - Le groupement de gendarmerie départementale du Nord ouvre ses portes aux élus de l'Avesnois

 
 
Police de Sécurité du Quotidien - Le groupement de gendarmerie départementale du Nord ouvre ses portes aux élus de l'Avesnois

Dans le cadre de la réflexion engagée sur la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ), le commandant de la compagnie de gendarmerie départementale d’Avesnes-sur-Helpe a adressé mi-octobre, un questionnaire destiné à recueillir le sentiment des maires des communes de l’Avesnois, implantées en zone gendarmerie.

A travers ce sondage, les maires ont manifesté le désir de mieux appréhender le fonctionnement de la gendarmerie.

C’est dans cet esprit que le jeudi 15 mars 2018, une quarantaine d’élus de l'Avesnois ont visité le Centre d’Opérations et de Renseignement de la Gendarmerie (CORG) et la Cellule d’Identification Criminelle et Numérique (CICN) situés à Villeneuve d’Ascq (59).

Acheminés en car depuis Avesnes-sur-Helpe, les maires ont été accueillis par le lieutenant-colonel Yannick Prati, commandant en second le groupement de gendarmerie.

Après une présentation des enjeux de sécurité dans le groupement du Nord, les maires ont visité le quart opérationnel du CORG qui réceptionne les appels provenant du « 17 ». Armé en permanence par cinq gendarmes, le quart traite près de 192 000 appels par an soit une moyenne de 530 appels par jour avec des pointes à 650 appels en période estivale. Véritable centre névralgique de régulation, cette « vigie » coordonne l'action des unités sur le terrain et contribue à la montée en puissance de la gendarmerie en cas d'événement.      

Cette séquence s’est poursuivie par la visite du plateau technique de la CICN dont les huit techniciens en identification criminelle relaient quotidiennement l’action des unités territoriales dans le domaine de la police technique et exploitent les traces et indices récoltés sur les scènes d’infraction ou de crime. 

Premier relais de l'action de la gendarmerie auprès de la population, les élus ont souligné «  le professionnalisme et l'efficacité des opérateurs et techniciens qui agissent dans l'ombre des unités territoriales mais dont le travail permanent d'appui conditionne la réussite de la gendarmerie dans sa mission d'écoute de nos concitoyens, de résolution de leurs difficultés & de lutte contre la délinquance».   

Une second visite avec les élus de l'Avesnois est programmée le 19 avril 2018.