Actualités

Départ - Olivier Jacob, secrétaire général de la préfecture et sous-préfet de l’arrondissement de Lille, quitte le Nord pour devenir préfet des Alpes-de-Haute-Provence

 
 
Olivier Jacob, sous-préfet de l’arrondissement de Lille est nommé préfet des Alpes-de-Haute-Provence

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord a présidé, vendredi 6 juillet 2018, la cérémonie organisée en l’honneur d’Olivier Jacob, secrétaire général de la préfecture du Nord et sous-préfet de l’arrondissement de Lille, nommé préfet des Alpes-de-Haute-Provence par décret du président de la République pris en Conseil des ministres, le mercredi 27 juin 2018. Il y prenait ses fonctions ce lundi 9 juillet 2018.

Devant de nombreuses personnalités du monde politique, économique, judiciaire et les autorités religieuses de l’arrondissement, et en présence des directeurs des services de l’État et de l’ensemble des sous-préfets d’arrondissement, le préfet a tenu à saluer son action en rappelant son brillant parcours professionnel et les grands dossiers dans lesquels il s’est investi depuis son arrivée dans le Nord en novembre 2016.

Retour sur le parcours professionnel d’Olivier Jacob

Natif du Nord, Olivier Jacob est diplômé de l’école supérieure de commerce de Clermont-Ferrand, de l’université de l’Oregon aux Etats-Unis (MBA) et de l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris.

Ancien élève de l’École Nationale de l’Administration (promotion Valmy), et ayant choisi de servir dans l’administration préfectorale, il a débuté sa carrière comme directeur de cabinet du préfet de la Savoie en 1998. Directeur de cabinet du préfet de Corse, préfet de la Corse-du-Sud, en 2000, il devient secrétaire général de la préfecture de l’Aube en 2002.

Il a ensuite occupé les fonctions de conseiller technique au cabinet du secrétaire d'Etat à l'Aménagement du territoire au ministère de l'Equipement, des Transports, de l'Aménagement du territoire, du Tourisme et de la Mer en 2004 et de conseiller technique au cabinet du ministre délégué à l'Aménagement du territoire en 2005.

Il est ensuite parti en Polynésie française où il a successivement travaillé en qualité de chef de la subdivision administrative des îles du Vent en 2006 et chef des subdivisions administratives des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent en 2007.

Il a ensuite été chargé des fonctions de sous-directeur, chargé du service de l'évaluation, de la prospective et de la dépense de l'Etat relevant de la délégation générale à l'outre-mer, à l'administration centrale du ministère de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales en 2008. En septembre 2008, il devient directeur adjoint du cabinet du secrétaire d'Etat chargé de l'Outre-mer, puis en 2009, de la ministre auprès du ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales, chargée de l'Outre-mer.

Secrétaire général de la préfecture du Calvados entre 2010 et 2013, secrétaire général de la préfecture de l’Hérault de 2013 à 2016, Olivier Jacob était secrétaire général de la préfecture du Nord depuis novembre 2016.

Les principaux dossiers gérés dans le Nord

Depuis sa nomination comme secrétaire général de la préfecture et sous-préfet de l’arrondissement de Lille, en novembre 2016, Olivier Jacob a endossé une triple responsabilité : celle d’être l’animateur régional des secrétariats généraux des 5 préfectures de département des Hauts-de-France ; celle d’être secrétaire général du plus gros département de France ; et celle d’être sous préfet de l’arrondissement le plus peuplé de France.

Le préfet a rappelé son grand professionnalisme, ses qualités techniques doublées de qualités humaines remarquables, qui lui ont permis de manager et de se faire apprécier de ses collègues secrétaires généraux, des agents des six directions qui composent le secrétariat général de la préfecture du Nord (la DII, la DRLP, la DCPI, la DIFRHEM et la DITSI) ainsi que des élus locaux et de leurs directeurs généraux des services (DGS) « dont pas un ne manque de venir vous saluer et vous remercier pour la qualité des relations entretenues avec vous à chaque fois que l’occasion se présente ».

Olivier Jacob a ainsi mené à bien des dossiers de grande envergure.

La réorganisation de la direction de l’immigration et de l’intégration (DII) au sein de la préfecture, tout d’abord, « chantier fondamental pour la sécurité de notre territoire et, plus largement, du territoire national ». Le renforcement de cette direction était en effet rendu nécessaire au vu des évènements tragiques qui se sont déroulés dans la période de sa prise de poste, marquée par la montée en puissance du terrorisme et de la radicalisation islamiste.

Le renforcement du dialogue social dans la préfecture, ensuite. Le préfet a souligné l‘implication et la capacité d’écoute dont Olivier Jacob a fait preuve, mais également sa grande connaissance des dossiers et surtout sa capacité à régler les problèmes.

Olivier Jacob a également géré la mise en œuvre du Plan préfecture nouvelle génération (PPNG), qui devait redessiner ce que seront, à l’avenir, les services de l’État dans les territoires. Conformément à la volonté du Gouvernement, il a ainsi recentré les services sur leurs missions prioritaires de sécurité, d’accompagnement et de conseil, tout en offrant à l'usager un service de qualité, adapté à ses attentes. En s’appuyant sur la généralisation du recours aux télé-procédures, les modalités de délivrance des titres réglementaires que sont la carte nationale d’identité, le passeport, le permis de conduire et le certificat d’immatriculation ont été profondément rénovés. Les procédures pour les usagers sont désormais simplifiées et leurs déplacements aux guichets de préfectures sont devenus moins fréquents, ce qui s’inscrit dans une logique d’efficience et de gain de temps qui seront profitables à toutes et tous.

Enfin, sur la période plus récente, Olivier Jacob a su piloter « l’immense chantier de la contractualisation financière avec les collectivités locales ». A ce jour, 15 contrats sur les 22 requis par le législateur pour le département du Nord ont pu être signés et une commune non concernée s’est portée volontaire pour participer à l’exercice. Le préfet a ainsi souligné : « La qualité de ce travail, chacun a pu en prendre la mesure lorsque le 28 juin 2018, le Premier ministre et le ministre en charge de l’Action et des Comptes publics sont venus eux-mêmes ici, dans notre préfecture, signer les contrats que vos services et ceux des collectivités, par l’intermédiaire de votre pilotage, avaient négociés et préparés en lien avec la DRFIP ».

En témoignage de sa gratitude pour le travail accompli, le préfet a remis la médaille de la préfecture à Olivier Jacob.