Actualités

Nouvelle cité administrative de Lille : L'État lance une consultation d’opérateurs

 
 
Nouvelle cité administrative de Lille : L'État lance une consultation d’opérateurs

Lors de son déplacement le 11 avril dernier, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a annoncé la construction d’une nouvelle cité administrative sur le site du « barnum des Postes » à Lille.

Le préfet du Nord va lancer une consultation pour un marché global de performances (MGP) regroupant architectes, bureaux d’études, entreprises générales et exploitants-mainteneurs autour de ce projet architectural ambitieux, en concertation avec la métropole européenne de Lille (MEL) et la ville de Lille.

Ce projet s’inscrit dans le grand plan d’investissement initié par l’État et sera érigé sur le site du « barnum des Postes » à proximité immédiate de la porte des postes, au sud de Lille, c’est-à-dire idéalement placé dans un secteur en pleine redynamisation, avec une intermodalité forte (deux lignes de métro, plusieurs lignes de bus, future ligne de tramway, station V’Lille, sortie autoroute) et des projets urbains et économiques (projet de renouvellement urbain « Concorde », centre commercial Lillenium, complexe cinématographique, halle de la glisse…)
Avec une surface plancher de 38 400 m² sur une parcelle d’environ 1,5 hectare, le site regroupera environ 2 000 agents de différentes administrations. Il proposera de nouveaux services mutualisés tels que la restauration, une crèche, un parking, une conciergerie.
Le planning prévisionnel prévoit une livraison du bâtiment au premier semestre 2023.

La nouvelle cité administrative, un projet répondant aux nouveaux enjeux publics

Ce projet de nouveau site améliorera considérablement les conditions d’accueil du public et de travail des agents. Il permettra de réaliser des économies d’énergie importantes et de baisser les dépenses immobilières de l’État en rapprochant les implantations des différents services et opérateurs publics.

La construction de cette nouvelle cité administrative répond aux objectifs de transition écologique, via la réduction de l’empreinte environnementale des bâtiments publics et la réduction structurelle de la dépense publique.

La préfecture du Nord, en tant que maître d’ouvrage, sera particulièrement exigeante en matière de performances environnementales et immobilières, qui seront rendues contractuelles dans le cadre du marché global de performances. Ce projet d’envergure pourra amener d’éventuelles labellisations et certifications en la matière (HQE, BREAM, Passivhaus…).