Actualités

Mémoire - Centenaire de la bataille de la Lys : comité bilatéral France-Portugal

 
 
Mémoire - Centenaire de la bataille de la Lys : comité bilatéral France-Portugal

Dans le cadre de la préparation du centenaire de la bataille de la Lys qui se déroulera en Hauts-de-France les 9 et 10 avril prochains, l'Ambassadeur du Portugal en France, Son Excellence Jorge Torres-Pereira, a été reçu par Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, le mercredi 7 mars 2018. Il s'est d'abord entretenu avec les représentants du Conseil régional, de la Ville de Lille et de la chambre régionale de commerce et d'industrie à l'occasion d'un temps d'échange en vue de présenter à l'Ambassadeur les atouts économiques des Hauts-de-France, terre de mémoire mais aussi terre d'investissements et de transition dynamique résolument engagée dans l'avenir et au sein de laquelle les partenariats économiques, culturels, touristiques et universitaires avec le Portugal ont toute leur place.

Il a ensuite participé à un comité de travail France-Portugal organisé par la Mission du Centenaire à Lille, en présence de son directeur général, Monsieur Joseph Zimet, des représentants des préfectures et collectivités concernées par les cérémonies de la bataille de la Lys (Richebourg, La Couture, Arras, Lille) et du consul honoraire du Portugal à Lille.
   
Le Portugal a mobilisé 108 010 hommes au cours de la Première Guerre mondiale dont  35 623 seront tués ou blessés, sur le front Ouest (plus de 8 000 morts), sur mer, et en Afrique. Le 9 avril 1918, le contingent portugais s’engage dans cette bataille dite de la Lys au cours de laquelle 7 098 Portugais sont tués, blessés ou disparus.
 
Michel Lalande a souligné l'importance de ces commémorations du Centenaire pour rendre hommage au sacrifice des Portugais tombés sur le sol français dans le cadre de ce premier conflit international et témoigner auprès des générations présentes et futures de l'importance de la solidarité entre les peuples et du projet européen pour surmonter les divisions du continent. Elles permettront de rappeler également que les liens qui unissent les Hauts-de-France au Portugal aujourd'hui sont bien plus que des liens mémoriels puisque les ressortissants portugais constituent l'une des premières communautés européennes dans la région et contribuent à son rayonnement.