Actualités

Lutte contre les violences faites aux femmes - Les services de l’État s'engagent dans le Nord

 
 
Lutte contre les violences faites aux femmes - Les services de l’État s'engagent dans le Nord

La secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, a annoncé l’ouverture le 3 septembre 2019 d’un Grenelle consacré à la lutte contre les violences conjugales. Cette date a été retenue de manière symbolique pour faire écho au numéro vert contre les violences conjugales : le 39 19. La région des Hauts-de-France est particulièrement touchée par le fléau des violences conjugales. Selon l’étude nationale des morts violentes au sein du couple de 2018 réalisée par le ministère de l’Intérieur, la région est la deuxième plus touchée par les cas de féminicides (13 victimes) et comprend le département le plus touché à l’échelle nationale : le Nord avec 4 cas de morts violentes la même année.

A l'occasion du Grenelle, les services de l'Etat du département du Nord se sont engagés pour mettre toute la lumière sur ce phénomène et trouver des solutions efficaces territorialisées pour une  meilleure prise en charge des victimes.

Les services de l’État mobilisés dans le Nord 

Un comité local d'aide aux victimes dédié à la lutte contre les violences conjugales
 
Lundi 2 septembre, un comité local d'aide aux victimes (CLAV) dédié à la lutte contre les violences conjugales a été organisé en préfecture du Nord.

Cette instance, présidée par le Préfet et le Procureur de la République, est composée d'un ou plusieurs représentants des services de L’État, dont la déléguée départementale aux droits des femmes du Nord, de l'Agence régionale de Santé, de représentants des collectivités territoriales, du président du comité départemental de l'accès au droit, de pôle emploi, des organismes locaux d'assurance maladie et de la Caisse d'allocations familiales, les procureurs  des ressorts du département, des représentants d'associations d'aide aux victimes, des représentants des barreaux du département et de toute personne qualifiée dans le domaine de l'aide aux victimes.

Ce CLAV a été l'occasion de faire un point des mesures existantes déjà nombreuses dans le département du Nord souvent pionnier et d'envisager de nouvelles pratiques plus efficaces telles que l‘organisation de comités de pilotage locaux (périmètre arrondissements /ressorts) spécifiques à cette thématique, en lien avec la commission départementale violences faites aux femmes ou la mise en place d'un dispositif de mise à l'abri d'urgence, la nuit, pour les femmes victimes.

La signature du premier contre local de lutte contre les violences conjugales, sexistes et sexuelles de Loos-Haubourdin-Emmerin

3919

Ce mardi 3 septembre, Michel Lalande, préfet du Nord a ouvert le Grenelle dans les locaux de la mairie de Loos, avec Thierry Poquet du Haut-Jussé, procureur de la République près du TGI Tribunaux de grande instance de Lille, Valérie Cabuil, Rectrice, Anne Voituriez, maire de Loos, Pierre Beharelle, maire d'Haubourdin, Danièle Ponchaux, maire d'Emmerin pour procéder à la signature du premier contrat local de lutte contre les violences conjugales, sexistes et sexuelles de Loos – Haubourdin - Emmerin.

L’objectif de ce contrat est d’affiner le maillage partenarial départemental en tissant de nouveaux réseaux d’acteurs compétents de proximité. La mutualisation des compétences de chacun, le partage d’informations et la coordination des partenaires doivent ainsi permettre d’élaborer un système de prise en charge global et efficace des victimes et renforcer les actions de prévention auprès des jeunes. À cette occasion un éclairage particulier a été fait sur les actions menées par le CHU de Lille, signataire du contrat, sur l’accueil spécifique des femmes victimes de violences, et sur les soins apportés aux auteurs  de violences sexuelles.  

L'ensemble des signataires s'est ensuite rendu, dans les locaux du CHRU de Lille, en compagnie de Martine Aubry pour visiter les locaux de l'unité médico-judiciaire. Elle offre aux femmes et enfants victimes un accueil complet qui permet la prise en charge médicale, psychologique et judiciaire par la réalisation de constats médico-légaux et la possibilité de porter plainte sur place.

Retrouvez le détail de l'ensemble des initiatives prises dans le département à l'occasion du Grenelle :

> Dossier de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,38 Mb