Actualités

Lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et l'immigration irrégulière - Organisation d'une opération de contrôles coordonnés sur l'A2

 
 
Lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée, l'immigration irrégulière - Contrôles sur l'A2

Une opération de contrôles coordonnés avec l'ensemble des forces de sécurité intérieure (sécurité publique, police aux frontières, CRS, gendarmerie) a été organisée le jeudi 23 novembre 2017, entre 8h00 et 12h00 sur l'A2. Emprunté quotidiennement par plus de 3000 automobilistes, dans les deux sens de circulation, cet axe permet également de rejoindre la ville de Calais, via l'A26, axe autoroutier identifié comme voie de communication utilisée par les filières d'immigration irrégulière.

S'inscrivant dans la continuité des opérations ciblées visant à lutter contre le terrorisme, la criminalité organisée et l'immigration irrégulière, cette opération a associé les forces de sécurité intérieure, douanes, et patrouilles «Sentinelle», ainsi que le Centre de Coopération Policière et Douanière de Tournai (C.C.P.D.), relais d'information entre autorités françaises et belges.
 
Les forces de sécurité intérieure étaient mobilisées sur trois points de contrôles :
- l'aire de stationnement située après le passage de la barrière de péage, dans le sens Belgique - France ;
- au niveau de la sortie n°15 dans le sens Belgique - France ;
- au niveau de l'échangeur n°15 dans le sens France - Belgique.
 
Jean-Christophe Bouvier, préfet délégué pour la défense et la sécurité pour la zone de défense et de sécurité Nord et le général de corps d'armée Jacques Hébrard, commandant la région de gendarmerie de la région Hauts-de-France, se sont rendus sur le point de contrôle au niveau de l'aire de stationnement située après le passage de la barrière de péage, dans le sens Belgique - France.
 
Lors de cette opération qui a mobilisé 58 personnels des différents services engagés 230 personnes ont été contrôlées ainsi que 99 véhicules et 5 bus.
 
Les principaux délits relevés sont une infraction pour travail dissimulé, une personne étrangère en situation irrégulière ainsi que deux fraudes documentaires.