Actualités

Lutte contre l'économie souterraine - Réunion du Comité de pilotage du groupe d'intervention régional : bilan d'étape, perspective et orientations

 
 
Lutte contre l'économie souterraine - Réunion du Comité de pilotage du groupe d'intervention

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, préfet du Nord, a co-présidé avec Marie-Suzanne Le Quéau, procureure générale près la Cour d’appel de Douai, le comité de pilotage du groupe d’intervention régional (GIR) du Nord – Pas-de-Calais, ce mercredi 4 avril.

Le GIR Groupe d'intervention régional est placé sous la coordination conjointe du préfet de la zone de défense et de sécurité Nord et de la procureure générale près la cour d’appel de Douai. Il est composé de fonctionnaires de police, de gendarmerie, des douanes et des finances publiques. Cette dimension interministérielle permet à ce service chargé de démanteler l’ensemble des réseaux d’économie souterraine identifiés, de traduire les mis en cause devant la justice, mais également de procéder à la saisie des avoirs criminels.
 
Le bilan d’activité du GIR Groupe d'intervention régional a été présenté à l’occasion de ce comité de pilotage. L’année 2017 a démontré  l’importance de la stratégie patrimoniale développée par les enquêteurs du GIR. Cette action spécifique a permis la confiscation de nombreux véhicules, de valeurs bloquées sur comptes, la saisie de nombreux meubles et autres valeurs mobilières et immobilières pour une valeur totale de près de 9 millions d’euros, soit une progression de 30 % depuis 2015. L’activité de l’année 2017 du GIR Groupe d'intervention régional Nord – Pas-de-Calais s’est traduite également par le placement en garde à vue de 229 personnes ainsi que l’écrou de 66 d’entre elles.
 
Depuis 2013, l’activité du GIR Groupe d'intervention régional se concentre notamment dans les six zones de sécurité prioritaire (ZSP) que comprend la région, les ZSP de la métropole lilloise concentrant de nombreux réseaux de trafiquants qui profitent de la proximité de la frontière belge et qui génèrent de fortes activités délictuelles.
 
Par ailleurs, l’action du GIR Groupe d'intervention régional a été accentuée et les moyens nécessaires développés pour lutter contre l’économie souterraine engendrée par les filières d’immigration clandestine. Un renfort d'effectifs est prévu au cours de l'année 2018 afin de permettre la mise en oeuvre du plan anti-drogue et le déploiement de la police de sécurité au quotidien (PSQ).
 
Pour 2018, les objectifs visent à accroître l’action inter-services du GIR Groupe d'intervention régional afin de lutter contre l’économie souterraine, particulièrement dans les six zones de sécurité prioritaire que comprennent les départements du Nord et du Pas-de-Calais ainsi que dans les communes qui accueilleront la PSQ, sous ses formes les plus variées (trafic de stupéfiants, vols de métaux, de véhicules, trafic d’armes et  cambriolages). Le GIR Groupe d'intervention régional poursuivra activement la lutte contre les filières d’immigration clandestine et les réseaux de financement du radicalisme violent.