Actualités

Artisanat - Le préfet participe à l’opération « Artisan d’un jour » et devient boulanger le temps de quelques heures

 
 
Semaine de l'artisanat dans le Nord

Ce vendredi 7 juin 2019, à l’occasion de la semaine nationale de l'Artisanat, la chambre de métiers et de l’artisanat Hauts-de-France (CMA) a renouvelé son opération « Artisan d’un jour », qui invite des personnalités des mondes économique et politique à passer une demi-journée chez un professionnel artisan. Les artisans peuvent ainsi leur présenter leur métier, et partager leur expérience et leur passion à ces « professionnels d’un jour ».

Dans le cadre de cette opération, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, accompagné d’Alain Griset, président de la chambre de métiers et de l’artisanat, s’est rendu chez Cyrille Lespagnol, artisan boulanger pâtissier à la boulangerie pâtisserie « Cœur d’épis » à Lille et qui a repris il y a une dizaine d’année cette boulangerie ancienne de plus de 100 ans. Ils ont ainsi pu échanger autour du métier de boulanger-pâtissier.

Grâce à son travail au sein de cette boulangerie conviviale à l’ambiance chaleureuse, réputée pour sa baguette et son pain tradition, Cyrille a été diplômé et médaillé du troisième prix de la « Meilleure baguette de tradition française » en 2011. Cet artisan boulanger présente également des pains différents tous les quinze jours.

Dans l’arrondissement de Valenciennes, Christian Rock, sous-préfet, s'est essayé au métier de tapissier avec l'atelier Maïa sofa. Il était accompagné de représentants de la chambre des métiers et de l'artisanat.

Dans l’arrondissement de Dunkerque, le sous-préfet Éric Étienne s’est quant à lui rendu dans l’entreprise IRM Dieselpart.

À l’origine créée en 1947 sous le nom Injection Régulation Marine, la société a été liquidée en janvier 2019 puis rachetée par cinq des 9 salariés qui y travaillaient, jugeant par leurs expériences respectives et le soutien des clients et des fournisseurs, la société viable et à potentiel.

Accompagnés, pour le montage du dossier, par l'antenne dunkerquoise de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, ils ont choisi le modèle SARL Société à responsabilité limitée SCOP afin d'avoir le statut d'associés et ont, ainsi, réussi à préserver le savoir-faire et une partie des emplois de l'entreprise.

Les activités d'IRM Dieselpart se recentrent aujourd’hui sur le négoce de pièces de moteurs diesel industriels, la régulation de vitesse et la maintenance de groupes électrogènes pour la Marine, le nucléaire, les centrales thermiques, les centrales de cogénération et le rail.

Il a ainsi pu se rendre sur les différents postes de travail et échanger avec le personnel sur les perspectives de l'entreprise ainsi sauvée.