Actualités

Le préfet du Nord réunit la Commission départementale de coopération intercommunale

 
Le préfet du Nord réunit la Commission départementale de coopération intercommunale

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, a réuni le lundi 13 mars 2017 la Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) en séance plénière.

Cette CDCI avait pour objet de permettre aux membres d’émettre un avis sur le projet de création du Pôle métropolitain du Hainaut-Cambrésis mais également de présenter les évolutions de l’intercommunalité et d’annoncer la mise en place d’un groupe de travail sur l’avenir de l’intercommunalité dans le Nord.
 
Le statut de pôle métropolitain a été créé afin de favoriser une coopération renforcée entre les territoires urbains pour leur permettre d’entreprendre des actions destinées à améliorer la compétitivité et l’attractivité de leur territoire.
 
Le Pôle métropolitain du Hainaut-Cambrésis qui regroupera les neuf intercommunalités des arrondissements d’Avesnes-sur-Helpe, Cambrai et Valenciennes, sera le premier pôle métropolitain à avoir son siège dans le département, à Valenciennes. Il constituera un outil de concertation et de dialogue avec les grandes institutions, de coordination et d’harmonisation des politiques locales et d’optimisation des leviers de financement sur des enjeux et projets d’intérêt métropolitain, dans le respect de principes de solidarité, d’équilibre et de non-concurrence entre territoires.
 
Les actions du syndicat porteront principalement sur trois grandes priorités thématiques stratégiques : inscrire le Hainaut-Cambrésis dans la 3ème révolution industrielle, créer une solidarité territoriale autour de convergences métropolitaines et renforcer l’ouverture et l’attractivité du territoire ainsi que neuf axes de projets majeurs d’intérêt métropolitain, pouvant comporter une dimension transfrontalière.
 
Le projet a recueilli un avis favorable des membres de la CDCI.
 
Le second point de l’ordre du jour a permis de revenir sur les profondes évolutions qu’a connu le paysage intercommunal ces dernières années.
 
Le nouveau schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI), qui constitue le cadre de référence de l’évolution de la carte intercommunale dans le département du Nord, a été arrêté le 30 mars 2016, permettant de franchir une nouvelle étape dans le processus de rationalisation démarré en 2011. Le travail accompli a permis de faire évoluer la carte des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) en réalisant des économies d’échelles et en supprimant les chevauchements de compétences.
 
Il n'y a plus dans le Nord aucune commune isolée, la continuité territoriale est assurée et le périmètre, la taille et le nombre des EPCI à fiscalité propre et des syndicats intercommunaux ont été significativement rationalisés.
 
Ainsi, le nombre d'EPCI à fiscalité propre est aujourd'hui de 18 contre 20 en 2015 et 48 en 2011. Le nombre de syndicats est aujourd’hui de 120 contre 125 en 2015 et 189 en 2011.
 
Le préfet a exprimé sa volonté de lancer une réflexion sur l’évolution des intercommunalités du Nord. Cette réflexion, qui sera menée en dehors de toute contrainte législative, vise à définir les orientations de l’intercommunalité à un horizon de 10 ans, en prenant en compte les évolutions démographiques et économiques du département. Dans cette perspective, un groupe de travail sera constitué dont les conclusions sont attendues pour la fin de l’année 2017.