Actualités

Le préfet du Nord appelle à une mobilisation en faveur de la sécurité routière : « Soyons tous acteurs de notre sécurité et de celle des autres »

 
Le préfet du Nord appelle à une mobilisation en faveur de la sécurité routière : « Soyons tous acteurs de notre sécurité et de celle des autres »

Jean-François Cordet, préfet du Nord, a réuni le mercredi 25 mars, l'ensemble des services de l’Etat mobilisés pour lutter contre l’insécurité routière afin d’arrêter une série de mesures destinées à inverser les courbes de la mortalité constatées ces derniers mois. Il leur a demandé de s’engager dans des actions de sensibilisation et de prévention mais également dans une lutte renforcée des mauvais comportements sur la route.

Le préfet se déclare particulièrement inquiet et préoccupé de l’évolution de la mortalité sur les routes du Nord qui se dégrade de façon continue depuis avril 2014. Les piétons, les cyclistes, les automobilistes..., tous, à tout âge, dans tout le département, sont concernés par les accidents mortels.

En 2014, 85 personnes ont perdu la vie sur les routes du Nord, contre 69 en 2013 (+ 23 %). Depuis le début de cette année, 21 personnes sont mortes contre 12 à la même date en 2014.

C’est la première hausse importante enregistrée depuis 2009.

Si le taux de mortalité sur les routes du département compte parmi les plus faibles, représentant 2,5 % des morts pour 4 % de la population française, sans compter un trafic routier de transit étranger très important, cette évolution constitue une alerte pour tous.

Le préfet appelle tous les usagers de la route, et en particulier les plus vulnérables (piétons, cyclistes, seniors) à un comportement responsable et prudent soulignant la nécessité, pour chacun, de respecter le code de la route et de redoubler d’attention pour lui-même et les autres.

Parallèlement aux actions de prévention, la préfet a demandé aux forces de l’ordre de veiller au respect des bons comportements en renforçant les contrôles routiers, ciblant particulièrement la répression des infractions les plus accidentogènes.

Tout relâchement se traduit immédiatement par une recrudescence des personnes tuées et blessées. 9 accidents sur 10 sont le résultat d’un comportement inapproprié. L'analyse des accidents graves et mortels met ainsi en évidence des fautes manifestes et des comportements totalement inadaptés (traversée hors passage piéton, usage du téléphone, vitesse inadaptée aux conditions de circulation...).