Actualités

Valorisation du patrimoine - La préfecture du Nord a accueilli, pour la troisième fois, le tournage de la série télévisée Baron Noir

 
 
La préfecture du Nord a accueilli, pour la troisième fois, le tournage de la série Baron Noir

La préfecture du Nord a accueilli, du 2 au 6 septembre, l’équipe de tournage de la série télévisée Baron Noir, produite par Kwaï Production/Canal +, dans le cadre de la saison 3 en tournage actuellement.

Ce tournage, qui a mobilisé de nombreux intervenants, acteurs (dont Anna Mouglalis et Kad Merad), décorateurs, costumiers, maquilleurs, coiffeurs, figurants et équipe de production, s’est déroulé durant ces trois jours dans les salons de l’hôtel de préfecture transformés pour l'occasion en bureaux de l’Élysée.

En mai 2019, déjà, y avaient été tournées certaines scènes de la première partie de la saison 3.

La diffusion des épisodes de cette saison 3 est prévue pour le début de l’année 2020 sur Canal +.

Baron Noir est une série politique créée par Eric Benzekri et Jean-Baptiste Delafon, dont la saison 1 a été diffusée sur Canal + en février 2016.

Les premiers épisodes retracent la rivalité entre un député-maire du Nord, Philippe Rickwaert (interprété par Kad Merad) et Francis Laugier (interprété par Niels Arestrup), candidat qualifié pour le second tour de l'élection présidentielle. Anna Mouglalis, qui interprète Amélie Dorendeu, la conseillère de Francis Laugier, complète, notamment, ce casting. La saison 3, écrite par Eric Benzekri, Raphaël Chevènement, Olivier Demangel et Thomas Finkielkraut, est réalisée par Antoine Chevrolier (épisodes 1 à 4) et Olivier Panchot (épisodes 5 à 8).

En savoir plus sur la série Baron Noir

Le ministère de l’Intérieur valorise son patrimoine et son expertise technique lors de tournages

Depuis janvier 2011, le ministère de l’Intérieur s’inscrit dans la politique de valorisation du patrimoine de l’État. Préfectures, sous-préfectures, patrimoine de la gendarmerie et de la police s’ouvrent aux tournages (longs et courts métrages, fictions, films publicitaires, prises de vues…). Cette démarche permet de soutenir le marché cinématographique et audiovisuel, de valoriser le lieu retenu, et de financer la rénovation des sites d’accueil.

La richesse et la diversité du patrimoine du ministère offrent l’opportunité de tourner parmi plus de 300 décors naturels, historiques, prestigieux, atypiques ou insolites.

 
 

A lire également :