Actualités

Le préfet de la région et les services de l’Etat mobilisés pour construire l’avenir du Nord – Pas-de-Calais Picardie

 
L'Etat mobilisé pour construire l’avenir du Nord – Pas-de-Calais Picardie

Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord a présenté ses vœux à la presse le mardi 12 janvier.

Rappelant les événements dramatiques que la France a connus en 2015, le préfet a rendu hommage aux forces de l’ordre et plus largement à tous les acteurs de la sécurité, du secours et de la santé soulignant leur dévouement et leur mobilisation sans faille.
 
Il a indiqué envisager l’avenir avec détermination. « Ma responsabilité est d’œuvrer pour la sécurité des habitants, de garantir les libertés publiques, de favoriser l’accès à l’emploi et d’assurer la cohésion sociale et territoriale ».
 
Le 1er janvier marque la création de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie. Le préfet a souligné la présence de l’Etat dans tous les territoires et son engagement aux côtés des élus et de l’ensemble des acteurs régionaux pour construire l’avenir de la nouvelle grande région.
 
Rappelant les atouts économiques dont elle dispose, il a appelé à une mobilisation générale en faveur de l’emploi. « En agissant au quotidien en faveur de la compétitivité économique, de la cohésion sociale et la complémentarité des territoires, il s’agit d’ancrer la région dans l’économie européenne, en renforçant sa participation, d’ores et déjà effective, au développement du sud de l’Europe du Nord ».
 
Dans cet objectif, les deux contrats de plan Etat - région signés, en juillet 2015 sont des outils remarquables. Prochainement fusionnés en un contrat unique, à l'échelle de la grande région, ils apporteront d'ici 2020, plus de 5 milliards d'euros pour la région sans compter les fonds européens (1,7 milliard d’euros) et les autres grands programmes, du type Canal Seine Nord Europe.
 
Au travers de quelques exemples, le préfet a indiqué que l’Etat est et restera pleinement actif, aux côtés des collectivités et en appui des initiatives publiques comme privées.
 
 Le soutien à l’emploi dans les deux régions a représenté, en 2015, plus de 600 millions d’euros dont 245 millions (40 %) pour les jeunes auxquels s’ajoutent les crédits européens de l’initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) les plus éloignés de l’emploi (140 millions d’euros). Près de 56 000 contrats aidés ont été signés en Nord – Pas-de-Calais et en Picardie dont 15 % en emplois d’avenir. En 2016, un plan régional de formation en faveur des demandeurs d’emploi et de l’apprentissage sera déployé en lien avec la Région et les services de formation. Les services de l’Etat poursuivront leur mobilisation pour l’emploi dans les territoires de la politique de la ville, en direction des chômeurs de longue durée, des seniors et des personnes handicapées.
 
Depuis le 1er juin, le service civique est devenu universel : tout jeune de moins de 25 ans peut demander à s’engager et faire l’expérience du vivre ensemble, de la citoyenneté, de l’intérêt général. Près de 6 500 jeunes ont effectué un service civique dans les régions Nord – Pas-de-Calais et Picardie en 2015.. En 2016, 9 000 jeunes pourront effectuer un service civique dans la région Nord – Pas-de-Calais Picardie.
 
Dans le domaine de la politique de la ville, le préfet demande une application la plus extensive possible. En Nord – Pas-de-Calais, l’Etat a attribué plus de 26 millions d’euros pour soutenir les actions déployées en faveur des quartiers prioritaires. L’année 2016 sera consacrée dans le cadre de la grande région à la mise en œuvre des 43 contrats de ville, qui concernent 199 quartiers prioritaires de la politique de la ville où résident plus de 600 000 habitants.
 
En faveur de la compétitivité, le montant engagé par le Programme pour les investissements d’avenir en région Nord – Pas-de-Calais Picardie s’élève, fin 2015, à plus de 1 milliard d’euros. Il a permis la création de nouveaux consortiums de recherche, en lien avec les pôles de compétitivité de la région, alliant recherche et partenaires industriels et favorisant de réelles dynamiques de projets.
 
Si la réforme territoriale donne à la région un rôle majeur en termes de stratégie et pilotage, le niveau départemental reste celui de la mise en œuvre des politiques publiques au plus près du terrain. Les sous-préfectures et les directions départementales sont donc toujours la porte d’entrée de l’Etat au niveau local.
 
L’attention portée aux besoins de ses interlocuteurs est une préoccupation majeure pour la préfecture du Nord qui s’est engagée depuis plusieurs années dans une démarche d’amélioration continue de la qualité du service qu’elle rend à ses usagers. L’implication des agents de la préfecture du Nord et des sous-préfectures de Dunkerque et Douai a été récompensée en 2015 par l’obtention de labels qualité (Qualipref2.0 et Marianne). Les autres sous-préfectures sont engagées dans la même démarche.
 
La modernisation se poursuit avec le développement de nouveaux services numériques (prise de rendez-vous en ligne, alerte par SMS, saisine de l’administration par voie électronique), la mise en place de nouveaux process et l’écoute des usagers, notamment au travers d’enquêtes de satisfaction et de la réunion d’un comité associant des représentants des usagers, des collectivités territoriales et des professionnels.

> Intervention de Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb