Actualités

Justice - Le laboratoire de la police technique et scientifique de Lille fête ses 30 ans

 
 
Justice - Le laboratoire de la police technique et scientifique de Lille fête ses 30 ans

Ce jeudi 23 mai, les 140 salariés du laboratoire de la police technique et scientifique de Lille fêtaient les 30 ans de leur établissement situé Boulevard Vauban à Lille. Maillon indispensable dans l’enquête judiciaire, le laboratoire permet de constituer des preuves par l’analyse des prélèvements et d’armes. Celui de Lille complète la liste des cinq établissements de ce type en France, avec ceux de Marseille, Paris, Lyon et Toulouse. Il est un allié essentiel pour les services de police, de gendarmerie et de justice de 19 départements en France.

Le laboratoire lillois se divise en plusieurs sections : biologie, physique-chimie, explosif, toxicologie. Les informations collectées sont capitales, car irréfutables. C’est la raison pour laquelle la preuve scientifique a supplanté aujourd’hui la culture des aveux. Une révolution qui n'aurait pas eu lieu sans la découverte des empreintes génétiques. Dans ce domaine, les armes des experts sont de plus en plus redoutables. 

A titre d’exemple, dans l'affaire des frères Jourdain, une boucle d'oreille a permis de confondre les deux criminels, mais souvent les éléments qu'analysent les scientifiques du laboratoire de la police technique et scientifique de Lille sont bien plus petits. Ainsi quelques milligrammes de poudre retrouvés sur une portière de voiture ont permis de savoir avec certitude que le chauffeur du véhicule passé au peigne fin était aussi un tueur.

Au titre de l’année 2018, ce sont plus de 20 000 scellés qui ont été analysés au sein du laboratoire de Lille.

En savoir plus
Consultez le site de l'Institut national de police scientifique (INPS)