Actualités

Installation du comité local de suivi des victimes d’actes terroristes du Nord

 
 
Installation du comité local de suivi des victimes d’actes terroristes du Nord

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, a installé, le lundi 20 février 2017, le comité local de suivi des victimes d'actes de terrorisme (CLSV) du Nord, avec Marie-Suzanne Le Quéau, procureure générale près la Cour d'appel de Douai.

Un outil pour répondre aux besoins des victimes et de leurs proches

Ce comité a vocation à assurer la continuité de la prise en charge des victimes et de leurs proches en les accompagnant au plus près de leur lieu de résidence.

Institué dans chaque département, le CLSV est une déclinaison du comité interministériel de suivi des victimes (CISV).

Sous l'autorité du préfet, le CLSV regroupe notamment l'autorité judiciaire, des représentants des organismes sociaux (assurance maladie, caisse d'allocations familiales), des services déconcentrés de l'Etat (Office national des anciens combattants et victimes de guerre, direction départementale de la cohésion sociale, agence régionale de santé, forces de sécurité intérieure - direction départementale de la sécurité publique et groupement de gendarmerie départementale) et des associations de victimes et d'aide aux victimes.

« Tous les acteurs du service public sont ainsi autour de la table pour offrir aux victimes une entrée unique pour régler toutes les questions et tous les problèmes » a souligné Michel Lalande.

Véritable instance de coordination, le comité garantit l'efficacité des dispositifs d'accompagnement des victimes dans la durée en assurant le suivi de la prise en charge des victimes résidant dans le département en structurant le réseau des acteurs compétents pour la mise en oeuvre des droits accordés aux victimes et la prise en compte de leur situation facilitant ainsi la résolution de difficultés individuelles. Il est la concrétisation, dans chacun des territoires, de l'action de l'Etat en matière de protection et d'accompagnement des victimes.

Cette réunion d'installation a permis d'échanger sur le rôle de chacun des acteurs afin d'intensifier les liens qui existent entre l'ensemble des partenaires.