Actualités

Incendie du camp de Grande-Synthe - L'opération de mise à l'abri est terminée

 
Incendie du camp de Grande-Synthe - L'opération de mise à l'abri est terminée

A la suite de l’incendie qui a détruit le campement de la commune de Grande-Synthe dans la nuit du 10 au 11 avril, les personnes sinistrées mises à l’abri dans les gymnases se sont vues proposer un hébergement dans des centres d’accueil et d’orientation.

L'opération de mise à l'abri s'est achevée ce samedi 15 avril à 17h00.
 
Elle a permis la prise en charge de 1 061 personnes dont la plupart ont rejoint un centre d'accueil et d'orientation (CAO).
 
Une trentaine de migrants ont été interpellés par les services de la police aux frontière pour des motifs de troubles à l'ordre public et de liens avérés avec les passeurs.
 
Ce sont ainsi au total 1 100 personnes qui sont entrées dans l'action des services engagés par l'Etat et la ville de Grande-Synthe pour faire face aux conséquences de l'incendie qui a détruit le camp.
 
Ce chiffre correspond au nombre de migrants pris en charge durant la nuit de lundi à mardi dans les différents gymnases ouverts à Grande-Synthe, Dunkerque et Craywick.
 
Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, adresse ses plus sincères remerciements à tous les services qui ont été engagés dans la gestion de cette crise, que ce soient les services de l'Etat, de la mairie de Grande-Synthe, de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii), de l'Afeji, du service d'incendie et de secours du Nord et des associations de protection civile.
 
Il remercie l'ensemble des élus qui n'ont pas ménagé leur solidarité pour favoriser l'accueil de ces populations dans l'urgence dans la région Hauts-de-France et dans toutes les régions.
 
La réponse à cette crise humanitaire a été rendue possible par la coordination assurée au niveau national par la Cellule interministérielle de gestion de crise placée sous l’autorité du ministre de l’Intérieur, qui a assuré la coordination et le suivi de l’ensemble du dispositif en liaison étroite avec les services de la préfecture du Nord et l’ensemble des préfectures de métropole.

A lire sur le même sujet :
Grande-Synthe - Suite de l’incendie du camp humanitaire de la Linière