Actualités

Inauguration de la Pyramide de Fontenoy fraîchement rénovée

 
 
Inauguration de la Pyramide de Fontenoy fraîchement rénovée

Ce 13 juillet, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, a inauguré à Cysoing la Pyramide de Fontenoy, en rénovation depuis 2013. Il était accompagné de Charlotte Lecoq, députée du Nord, de Jean-René Lecerf, président du conseil départemental, de Benjamin Dumortier, maire de Cysoing, de Daniel Leroux, délégué départemental de la Fondation du Patrimoine. La cérémonie s’est ouverte en musique et a été suivie d’une scénette historique puis des discours officiels.

Un grand projet de restauration financé par la DRAC et les acteurs locaux

L’opération, d’un montant initial de près de 305 000 euros, a été subventionnée par l’État à hauteur de 50 %, et par le département du Nord au titre de sa politique « villages et bourgs » pour plus de 25 % et, pour le reliquat, par la commune.

Sous la maîtrise d’œuvre de l’architecte Jean Bernard Stopin, trois entreprises spécialisées sont intervenues sur ce chantier : l’entreprise de maçonnerie Chevalier Nord, la SARL Société à responsabilité limitée Tollis, et SEV pour la mise en lumière. L’intervention a consisté à :

  • Restaurer l’emmarchement en conservant les pierres en état
  • Reprendre la partie haute de la pyramide qui souffrait d’une corrosion du fer d’ancrage de l’élément fleur de lys/globe/pyramidion
  • Nettoyer l’ensemble de la colonne
  • Restituer en résine les trois dauphins sur la base de l’unique dauphin en fonte déposé et conservé par la mairie et les 6 palmes (dont 5 en fonte sont aussi conservées en mairie)
  • Remettre les blasons aux couleurs du bleu royal et des lys dorés
  • Mettre en lumière le monument et requalifier ses abords

Un édifice malmené par le temps

Propriété du département puis transférée à la commune de Cysoing, la pyramide de Fontenoy se trouvait au début des années 2000 dans un état préoccupant non seulement en raison des outrages du temps (désorganisations des maçonneries, fissures, disparition d’éléments décoratifs...) mais aussi meurtrie par de nombreuses dégradations volontaires (graffitis, gravures) qui mutilaient gravement la pierre.

Consciente du fort intérêt patrimonial de cet édifice et soucieuse d’assurer la sauvegarde d’un des deux monuments historiques lui appartenant (l’autre étant le château en cours de transformation en mairie/médiathèque), la commune a commandé en 2013 à l’architecte du patrimoine Stopin une étude diagnostic avec proposition de restauration.

Un symbole du département classé au patrimoine historique depuis 1840

Inaugurée en 1751, la pyramide de Fontenoy a été érigée à l’initiative de l’abbé de Cysoing, Laurent de La Rocque pour commémorer à la fois le séjour de Louis XV les 14-15-16 mai 1745 dans ce bourg et la victoire remportée un an plus tard par les troupes royales à Fontenoy lors de la guerre de succession d’Autriche .

Placée au centre des jardins de l’ancienne abbaye Sainte Calixte, saccagée et brûlée à la révolution, le monument est en pierre de pays. De forme triangulaire il s’élance à 16,75 mètres de hauteur. Sa base, reposant sur un emmarchement en forme de trèfle, porte 3 panneaux décorés d’inscriptions et de devises et autant de consoles surmontées d’une corniche portant trois dauphins en fonte et six palmes . Au sommet, la flèche présente un écusson aux armes de France ainsi qu’une fleur de lys à 4 directions.

Devenue propriété du conseil général en 1842, la pyramide fait l’objet d’une campagne de grands travaux en 1887, menée par le célèbre architecte du département Charles Marteau (architecte de la préfecture du Nord), lui redonnant fraîcheur et authenticité en requalifiant l’édifice à son état d’origine.