Actualités

Hébergement d’urgence - Préparation de la sortie du plan hiver

 

Afin de préparer la sortie de veille hivernale, Sophie Elizéon, préfète déléguée pour l’égalité des chances a reçu, avec les services de la direction départementale de la cohésion sociale (DDCSdirection départementale de la cohésion sociale), la coordination mobile d’accueil et d’orientation (CMAO), opérateur missionné par l’Etat pour assurer la gestion du service intégré d’accueil et d’orientation (SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation), en charge de l’orientation des personnes, de la coordination des acteurs de la veille sociale et du suivi des parcours.

Sophie Elizéon a réaffirmé la volonté de l’Etat que toutes les solutions mobilisables soient  étudiées pour répondre à l’ensemble des situations des personnes mises à l’abri au plus tard le 31 mars, date de la sortie de veille.

La question de la pérennisation de nouvelles places d’hébergement a également été abordée, rappelant ainsi la nécessité d'adapter l'offre de places aux typologies des publics les plus en difficultés, en fonction des compositions familiales, des problématiques particulières, de la répartition géographique des besoins, notamment.

Par ailleurs, la préfète a rappelé que, comme chaque année, les services de la DDCSdirection départementale de la cohésion sociale engagent la préparation de la prochaine période de veille saisonnière dès la sortie de veille au 1er avril : repérage des lieux mobilisables, appréciation du nombre potentiel de places à ouvrir et répartition géographique, partenariat avec les communes, identification des associations gestionnaires de sites. Les structures associatives membres de la CMAO, qui ont une connaissance fine et territorialisée des problématiques du public et de l'offre de mise à l'abri pérenne qui leur est proposée, seront étroitement associées à cette préparation.

Pour mémoire, en complément des 11 900 places d’hébergement et de logement adapté ouvertes toute l’année dans le département du Nord, plus de 500 places supplémentaires de mise à l’abri ont été mobilisées du 1er novembre 2016 au 31 mars 2017 pour faire face aux difficultés induites par l’arrivée de l’hiver.

La veille saisonnière s’est traduite également par des financements supplémentaires accordés aux associations afin de renforcer leurs moyens humains et d’élargir les horaires d’ouverture des structures d’accueil. Elle a permis le renforcement des maraudes et de l’accompagnement social dans les structures, mais également l’ouverture de l’ensemble des sites 24h/24, afin d’assurer un accueil de jour comme de nuit.

L’Etat a mobilisé plus de 700 000 euros par mois du 1er novembre au 31 mars dans le cadre du dispositif de veille saisonnière, soit un total de 3,5 millions d’euros.