Actualités

Événement autour du dispositif « emplois francs » à Eurasanté

 
 
Événement autour du dispositif « emplois francs » à Eurasanté

Le 17 juin 2019, Daniel Barnier, préfet délégué pour l'égalité des chances, Caroline Riffard, directrice territoriale Pôle emploi Nord et Étienne Vervaecke, directeur général d'Eurasanté ont organisé un événement à Eurasanté pour promouvoir le dispositif « Emplois francs » auprès des professionnels de la santé en présence d'Anne Voituriez, maire de Loos.

L'entreprise Luxomed, spécialisée dans la réflexothérapie infrarouge et l'acupuncture, est venue apporter son témoignage. Elle a, en effet, pu dynamiser son activité par le recrutement d'Ingrid Budon en tant que Community manager de l'entreprise. Habitante de Lille Sud et demandeuse d'emploi, elle a intégré Luxomed en mai dernier et a signé aujourd'hui son contrat à durée indéterminée.

Pour assurer la promotion et diffuser de manière large le dispositif, ce dernier a été, dans un deuxième temps, présenté aux entreprises locales travaillant dans le secteur de la santé.

Qu'est-ce-que le dispositif Emplois francs ? 

Depuis le 1er avril 2018, ce sont 2075 emplois francs qui ont été signés dans la région Hauts-de-France dont 1450 sur la seule métropole européenne de Lille et 2000 dans le Nord.

Le lancement du dispositif est venu répondre à un constat : le taux de chômage dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville est proche de 25% soit plus de deux fois et demi le taux de chômage national. Les difficultés d'accès à l'emploi touchent toutes les catégories de résidents qui sont souvent des personnes peu qualifiées ou peu diplômées. Sur le territoire de la Métropole de Lille, on estime à 35 000 le nombre de personnes pouvant bénéficier du dispositif. Elles sont 108 000 à l'échelle de la région Hauts-de-France.

Les Emplois francs visent à apporter une aide à l'embauche des demandeurs d'emplois résidant dans ces quartiers prioritaires, quels que soient leur âge, leur niveau de diplôme et leur ancienneté d'inscription à Pôle emploi. Ils sont complémentaires des dispositifs de formation et d'accompagnement comme l'alternance, l'apprentissage ou encore le parrainage qui vise à faciliter les contacts avec les employeurs.

Les principes du dispositif
 
Pour l'embauche d'un temps plein, l'aide s'élève à :
- 5000 euros par an sur 3 ans pour une embauche en CDI soit un total de 15 000 euros ;
- 2500 euros par an sur 2 ans maximum pour une embauche en CDD d'au moins 6 mois soit 5000 euros.
Ces montants sont proratisés en fonction du temps de travail et de la durée du contrat. L'aide est versée chaque semestre, après transmission des justificatifs de présence du salarié.

Toutes les entreprises et toutes les associations, mentionnées à l'article L. 5134-66 du Code du travail, peuvent recourir aux emplois francs. Ne peuvent pas recourir à ce dispositif :
- les particuliers employeurs ;
- tous les employeurs publics.

Les conditions à remplir pour prétendre à l'aide ?
 
Il faut impérativement :
- embaucher un demandeur d'emploi, inscrit à Pôle emploi, qui réside dans l'un des quartiers faisant partie de l'expérimentation ;
- embaucher cette personne en CDI ou en CDD d'au moins 6 mois avant le 31 décembre 2019 ;
- ne pas embaucher une personne ayant fait partie de l'entreprise dans les 6 mois précédant la signature du contrat ;
- ne pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste à pourvoir dans les 6 mois précédent la signature du contrat.

Pour le versement de l'aide, deux documents doivent être fournis : une attestation Pôle emploi mentionnant le statut de demandeur d'emploi et l'adresse et un justificatif de domicile.

Eurasanté, un potentiel recruteur de taille

Eurasanté est un parc d'activité et le pôle d'excellence d'envergure européenne dédié aux recherches liées aux biotechnologies, à la santé et à la nutrition de la Métropole Européenne de Lille. Il regroupe 170 entreprises, 4000 salariés, 8 hôpitaux et 18 000 professionnels de la santé et 50 laboratoires. Il est également situé à Loos dans un secteur où les quartiers prioritaires de la ville sont nombreux (Lille Sud, Loos...). Daniel Barnier, préfet délégué pour l'égalité des chances, a rappelé que telle était l'ambition des Emplois francs " mettre en relation les employeurs et les demandeurs d'emploi dans une logique de proximité et de développement local".

Le secteur de la santé est particulièrement dynamique dans le département du Nord. A titre d'exemple, l'industrie pharmaceutique y connait une croissance, alors même que le secteur stagne à l'échelle nationale. Le secteur de la santé recrute, notamment dans les filières logistique et de la Haute-technologie.

Ainsi, la présentation du dispositif à ces professionnels avait vocation à mobiliser l'ensemble des potentiels recruteurs pour faire de la région Hauts-de-France en général et du département du Nord en particulier le territoire de réussite du dispositif.