Actualités

Emploi - Signature d’emplois francs dans le Douaisis

 
 
Emploi - Signature d’emplois francs dans le Douaisis

Daniel Barnier, préfet délégué pour l’égalité des chances et Jacques Destouches, sous-préfet de l’arrondissement de Douai, ont signé des emplois francs dans le secteur de la grande distribution, le vendredi 24 mai 2019, en présence de Frédéric Delannoy, président de la communauté de communes Coeur d’Ostrevent, plusieurs maires et des services de Pôle emploi.

La directrice des ressources humaines de l’entreprise Intermarché de Somain a témoigné de son intérêt pour les emplois francs et pour la valorisation des compétences issues des quartiers prioritaires. Elle vient de signer deux premiers contrats avec des demandeurs d’emplois de la communauté de communes Coeur d’Ostrevent, qui comprend huit quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le président de la communauté de communes s’est félicité de la mobilisation de l’État envers ces quartiers défavorisés, à travers l’engagement pour le renouveau du Bassin Minier, les actions du contrat de ville, et désormais le dispositif des emplois francs.

Le dispositif des emplois francs permet à toute entreprise et association, affiliée à l’assurance chômage, de bénéficier d’une aide de l’État (5 000 euros par an sur trois ans pour une embauche en CDI et 2 500 euros par an sur deux ans pour une embauche en CDD d’au moins six mois) lorsqu’elle recrute un demandeur d’emploi, inscrit à Pôle Emploi, résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.

Expérimenté sur la Métropole Européenne de Lille, le dispositif des emplois francs a été étendu le 1er avril dernier à l’ensemble de la région Hauts-de-France. De nombreuses entreprises du territoire, de secteurs d’activité variés, se sont d’ores-et-déjà emparées de ce nouvel outil de lutte contre le chômage dans les quartiers les plus défavorisés

La mobilisation des agences de Pôle Emploi, opérateur unique du dispositif, sur toute l’offre de service et les moyens nécessaires pour la bonne mise en œuvre de cette mesure, a également été saluée.

 
 

A lire également :