Actualités

Egalité femmes-hommes - Le SDIS du Nord lance un plan d’actions en faveur des femmes sapeurs-pompiers

 
 
Egalité femmes-hommes - Le SDIS Nord lance un plan d’actions en faveur des femmes sapeurs-pompiers

Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Nord lance un plan d’actions en faveur des femmes sapeurs-pompiers. Son objectif : identifier et lever les obstacles à l’engagement des femmes, dans un département où les sapeurs-pompiers féminins représentent aujourd’hui moins de 10 % des effectifs.

Le SDIS a présenté son plan d’actions le 8 mars 2018, à l’Hôtel de la préfecture.
 
Nicolas Siegler, premier vice-président du conseil d’administration du SDIS du Nord, représentait le président Jean-René Lecerf, aux côtés du contrôleur général Gilles Grégoire, directeur départemental du SDIS, lors de cette manifestation qui a également rassemblé près d’une centaine de femmes sapeurs-pompiers.
 
Le plan d’actions s’inspire des propositions publiées en novembre 2016 par la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises basée au ministère de l’intérieur. L’objectif est de parvenir à une meilleure représentation des femmes dans les rangs des sapeurs-pompiers, plus de 40 ans après la publication du décret autorisant leur recrutement. Alors que celles-ci représentent près de la moitié de la population, elles ne constituent, au niveau national, que 16 % des effectifs de sapeurs-pompiers civils.
 
Des obstacles à lever
 
Au SDIS du Nord, moins d’un sapeur-pompier sur dix est une femme, tous statuts confondus. Elles représentent 12 % des sapeurs-pompiers volontaires et moins de 3 % des sapeurs-pompiers professionnels.
 
« Ce déficit n'est pas dû au manque de vocations. 23% des jeunes sapeurs-pompiers sont des jeunes femmes. Mais cet engagement ne se retrouve pas dans les mêmes proportions au sein du corps des sapeurs-pompiers. La faible représentation des femmes dans nos rangs n’est donc pas due à un désintérêt de leur part pour l’engagement de sapeur-pompier, mais bien à des obstacles futurs, qu’il convient d’identifier et de lever », a souligné le contrôleur général Grégoire.
 
Il s’agit donc d’identifier les raisons de cette sous représentation des femmes et de proposer des mesures pour y remédier. Certaines ont déjà été engagées, comme l’aménagement des locaux (création de vestiaires et de locaux séparés) ou l’acquisition d’équipements de protection individuelle dans des tailles plus adaptées à la morphologie féminine.
 
Des ateliers pour proposer des solutions
 
D’autres seront abordées dès le 1er avril lors de cinq ateliers de réflexion au sein du SDIS du Nord. Ceux-ci devraient présenter leurs propositions à la fin du mois de juin. Ils porteront sur la disponibilité et la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle, sur les freins à lever pour inciter les femmes à s’engager, sur leur pleine intégration dans le fonctionnement des centres d’incendie et de secours et dans la chaîne hiérarchique.
 
Des actions de communication seront également entreprises, à l’image de l’affiche « Aux lances citoyennes » dévoilée ce 8 mars. Le slogan, issu de la réflexion collective d’un groupe de femmes sapeurs-pompiers, est illustré d’une photo inspirée du tableau d’Eugène Delacroix "La liberté guidant le peuple". Une image forte, qui est aussi celle d’une République fondée sur la conquête de l’égalité.