Actualités

Économie - Pose de la première pierre du projet « E-Valley » de reconversion de la BA 103 de Cambrai

 
 
Économie - Pose de la première pierre du projet « E-Valley » de reconversion de la BA 103 de Cambrai

Jeudi 7 novembre, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord et Raymond Yeddou, sous-préfet de l’arrondissement de Cambrai ont participé à la pose de la première pierre du hub logistique « E-Valley » à Epinoy. Ils ont assisté aux premiers essais de livraisons par drone avec Airbus et sa filiale Survey Copter. L’implantation du projet « E-valley » sur le site de l’ex-base aérienne 103 de Cambrai – Epinoy après le départ de l’armée de l’air à l’été 2013, constitue une avancée majeure dans la reconversion de ce site en entrepôts à usage industriel et commercial. Ce projet devrait permettre à terme la création de 1 500 emplois directs et 1 000 emplois indirects.

E-Valley, projet de parc intelligent et véritable « European Smart Logistic Hub »

Ce site, entièrement connecté et à la pointe de la technologie, s’étendra sur plus de 320 hectares divisés en trois espaces :
    • 750 000 m² dédiés à l’entrepôt logistique ;
    • 85 000 m² de zone de services mutualisés ;
    • Une zone commerciale.

Le hub logistique le plus important d’Europe a été pensé pour faciliter au maximum le fonctionnement des entreprises de e-commerce. Sur place, les web marchands disposeront d’un haut niveau de services :
    • Logistique 3.0 avec les dernières technologies domotiques et robotiques
    • Sécurité maximum, assurée 24h/24 et 7j/7
    • « Le tout sur place », allant des sous-traitants au transport mais également une station-service, un hôtel, un restaurant…

Placé sous douane, E-valley permet aux logisticiens implantés d’éviter les frais de TVA Taxe sur la valeur ajoutée et de douane pour toutes les marchandises stockées, jusqu’à la ré-expédition.

Autre avantage considérable de ce site, une localisation géographique au coeur des Hauts-de-France, qui lui permet les avantages comparatifs suivants :
    • un environnement exceptionnel, ouvert sur le monde (la région Hauts-de-France se trouve au cœur de l’Europe de l’ouest) grâce à un vaste réseau d’infrastructures offrant les avantages d’une plate-forme multimodale (autoroutes, aéroports, canal Seine-Nord, ports de commerce, voies ferrées).
    • un bassin de consommation de l’ordre de 78 millions de personnes dans un rayon de 300km
    • un réseau d’experts en logistique et e-commerce : Euralogistic, pôle d’excellence logistique / Picom, pôle de compétitivité en retail et e-commerce / Euratechnologies et Blanchemaille, sites d’excellence
    • un fort potentiel de recrutement : 6 millions d’habitants dont 33% de moins de 25 ans / 2000 étudiants au sein du campus Euralogistic (caristes, préparateurs de commandes, chefs d’équipes, manageurs)

La mobilisation constante de l’État en faveur du projet « E-Valley »

L’État est pleinement mobilisé, depuis novembre 2014, pour conseiller et accompagner le développement du projet de reconversion de l’ancienne base qui revêt une importance essentielle pour les territoires du Cambrésis et de l’Artois et plus largement de l’économie régionale.

Aux côtés de l’État, le projet est porté par le conseil régional des Hauts-de-France, la communauté d’agglomération de Cambrai et la communauté de communes d’Osartis-Marquio dans un seul objectif : faire d’E-Valley un gigantesque centre d’innovation et un laboratoire d’idées pour demain.

« Si nous avons perdu le prestige de la présence militaire, nous avons gagné celui du développement économique » a souligné Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, après la pose de la première pierre.

Les premiers bâtiments seront livrés à l’horizon 2021 mais ils seront mis à disposition des clients dès le mois de décembre 2020. « E-Valley est aujourd’hui l’un des plus beaux projets de France qui commence à avoir une résonance internationale. L’ancienne base aérienne va devenir un site quadrimodal (route, rail, voie fluviale, drone) exceptionnel » a déclaré David Taieb, porteur du projet « E-Valley ».

 
 

A lire également :