Actualités

Protection judiciaire de la jeunesse - Déplacement de Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux, ministre de la Justice dans la métropole lilloise

 
Déplacement de Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux, ministre de la Justice dans la métropole

A l’occasion du premier rassemblement des 70 référents laïcité et citoyenneté nationaux organisé par la direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ) du ministère de la Justice, qui se tient du 2 au 4 mai 2016, à l’Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ), Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux, s’est rendu dans la métropole lilloise, le lundi 2 mai 2016.

Il est tout d'abord allé à la rencontre des professionnels de l'ENPJJ, à Roubaix, et a pu ainsi appréhender à la fois :

  • sa structure sur un plan organisationnel et matériel. L’ENPJJ est en effet installée dans une ancienne filature (Delattre) réhabilitée en 2008 par le cabinet d’architecture Nathalie T’Kint et qui permet de déployer 6 000m2 dédiés à la formation.
  • les enjeux liés à la formation dispensée à l’ENPJJ tant en matière de formation initiale que continue des fonctionnaires de la protection judiciaire de la jeunesse mais, au-delà, des acteurs de la justice des mineurs. Les principes de la formation professionnelle initiale se basent sur l’alternance et sur une durée de deux années. Ils visent à développer chez les professionnels du secteur les savoirs faire et savoirs être utiles au métier. La formation des cadres tout au long de vie est une mission prégnante à l’ENPJJ. Elle s’inscrit également dans un processus de modernisation de l’offre de formation par la voie du numérique notamment.
  • les missions de la direction de la recherche et de la documentation, qui a développé et mis en avant ses produits d’édition et documentaires. Le garde des Sceaux a pu apprécier les articulations formation / recherche, les objets de recherche en criminologie, en droit, en sciences de l’éducation, par exemple.

Le ministre de la Justice a, par ailleurs, profité de ce déplacement pour visiter deux structures, l’unité éducative d'hébergement collectif (UEHC) et l’unité éducative d’accueil de jour (UEAJ) à Villeneuve d’Ascq et rencontrer les personnels de la PJJ qui œuvrent pour l’accompagnement et l'insertion des adolescents ayant fait l’objet d’une décision judiciaire dans le cadre pénal.

D'une capacité d'accueil de 12 places, mixtes, les cinq UEHC du département mettent en œuvre les mesures judiciaires de placement soustrayant le mineur à son milieu naturel. Le placement a pour objectif de replacer les mineurs dans une vie quotidienne de groupe et organiser des activités, notamment durant les temps forts que sont les soirées et les week-ends. Parallèlement, les mineurs placés poursuivent, autant que faire se peut, leur scolarité ou leur formation.

Pouvant accueillir 24 jeunes sans activité (déscolarisés, sans formation), les cinq UEAJ du département organisent des activités scolaires, professionnelles, culturelles et sportives adaptées aux mineurs. Elles participent à la prise en charge des jeunes en vue de les préparer à l'accès aux dispositifs d'insertion de droit commun (garantie jeune proposée par la Mission Locale, par exemple) et de formation de droit commun (CAP, certifications professionnelles).

Le dispositif départemental de protection judiciaire de la jeunesse est complété d’unités éducatives de milieu ouvert, d’un service éducatif auprès de l’établissement pénitentiaire pour mineurs et d'unités d’hébergement spécifique (centre éducatif fermé, centre éducatif renforcé et hébergement diversifié).

En outre, des associations contribuent à la mission de protection judiciaire de la jeunesse en gérant des unités éducatives dont l’intervention est complémentaire à celle du secteur public.

> Plaquette de présentation de la direction interrégionale Grand Nord - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,84 Mb