Actualités

Culture - Exposition "Marianne : visages de la République"

 
 
Culture - Exposition "Marianne : visages de la République"

Le ministère de l’Intérieur, garant du respect des lois républicaines et de la vie démocratique, a souhaité mettre à l’honneur la figure allégorique de Marianne, emblème de la République, de la citoyenneté et des libertés publiques.
C’est la Convention nationale qui décide de représenter en 1792 la jeune République sous les traits d’une femme coiffée du bonnet phrygien, symbole de la liberté, et de lui donner un prénom très populaire à la fin de l’Ancien Régime : Marianne.

Sous la Troisième République, la coutume veut que l’on installe une figure de Marianne dans toutes les mairies. Pour donner au nouveau régime une image plus modérée, Adolphe Thiers interdit qu’elle soit représentée coiffée du bonnet révolutionnaire .
À partir de 1881 et la loi sur la liberté de la presse, les journaux laissent libre cours à toutes les représentations et caricatures de celle qui incarne désormais la République.
 
Le XXe siècle la verra prendre des traits de femmes célèbres, mais aussi des formes plus insolites, sans jamais renoncer à sa valeur symbolique .
 
Ces visages de Marianne, connus ou inattendus, se dévoilent au fil de leurs diverses représentations historiques et artistiques.
L’exposition de ces figures de Marianne a orné le « couloir mosaïque » de l’hôtel de Beauvau. Le ministère de l’Intérieur est heureux, au fil de ces représentations, de rendre hommage à la République, dont elle est le serviteur au quotidien.
 
Retrouvez la plaquette de l'exposition:

> Marianne : visages de la République - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,78 Mb