Actualités

Crise agricole - L’Etat mobilise des aides supplémentaires pour les éleveurs

 
 
Crise agricole - L’Etat mobilise des aides supplémentaires pour les éleveurs

Dans le cadre des mesures complémentaires au plan de soutien à l'élevage annoncées par le ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, le 26 janvier dernier, Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord, a obtenu des moyens supplémentaires pour les éleveurs de la grande région, à hauteur de 4 millions d’euros. Ces crédits s'ajoutent aux 4,4 millions d’euros initialement délégués, portant l'enveloppe régionale à 8,4 millions d’euros

Après avoir arrêté la répartition de cette dotation entre les 5 départements de la région, le préfet a immédiatement réuni la cellule d'urgence du département du Nord afin de procéder au paiement immédiat des aides aux éleveurs, après concertation sur la méthode et les propositions avec les représentants des organisations professionnelles agricoles. Dès ce jeudi 18 février, la dotation de 1,4 million d’euros pour le Nord sera mise en paiement au bénéfice de 289 éleveurs  supplémentaires, portant à 534 le nombre d'agriculteurs aidés dans le département, pour un montant total de plus de 2,7 millions d’euros. Au total, au niveau régional, ce sont 864 nouveaux dossiers qui viendront s'ajouter aux 969 déjà mis en paiement auprès de l'établissement FranceAgriMer. Chacun de ces dossiers sera, par ailleurs, abondé par un complément européen à hauteur de 16 % de l’aide déjà apportée.
 
Le Conseil régional Nord – Pas-de-Calais Picardie, pour sa part, mobilisera également une enveloppe de crédits.
 
Au-delà du fonds d'allègement des charges (FAC), le plan de soutien à l’élevage comporte un volet d’allègement fiscal : 1 031 demandes ont été reçues , 936 traitées, 80 % donnant lieu à une suite favorable.
 
Au titre du fonds d’action sanitaire et sociale (FASS), les prises en charge et minorations de cotisations sociales représentent près de 5 millions d’euros au bénéfice des agriculteurs de la région. A la suite des nouvelles mesures annoncées par le gouvernement le 17 février, les cotisations sociales des agriculteurs baisseront de 7 points supplémentaires et pour les dossiers les plus prioritaires, des dispositions d’année blanche sociale seront mis en oeuvre.
 
Les représentants des professions agricoles ont souligné la souplesse et la réactivité des services de l’Etat.

Le préfet a indiqué que l’action de l’Etat dépassait les mesures d’allègement des charges et que la Commission régionale de l’économie agricole et du monde rural (COREAMR) serait mobilisée pour élaborer un plan d’action sur du plus long terme. Il a notamment confirmé la réunion prochaine d’une grande conférence laitière à l’échelle du bassin Nord-Picardie, mobilisant producteurs et acheteurs.

Enfin, il a ajouté que les Salons internationaux de l’agriculture (du 27 février au 6 mars 2016) et de l’agroalimentaire (du 16 au 20 octobre 2016), seraient des occasions pour promouvoir l’économie vivrière de la région.