Actualités

Prévention de la radicalisation - Un séminaire d’information pour mobiliser les acteurs de l’insertion socio-professionnelle

 
 
Contre la radicalisation - Séminaire d'information des acteurs de l’insertion socio-professionnelle

La préfecture du Nord a organisé, en lien avec le secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR), le 27 octobre 2016, un séminaire d’information sur la prévention de la radicalisation à l’intention des acteurs de l’insertion socio-professionnelle. Cette rencontre s'inscrit à la suite du séminaire organisé le 3 octobre dernier à l’intention des maires et des cadres municipaux.

La prévention de la radicalisation est un enjeu prioritaire qui doit mobiliser, outre les services de l’Etat, l’ensemble des acteurs locaux.

Connaître le phénomène de radicalisation

Pour lutter contre ce phénomène complexe, le Gouvernement a déployé un important dispositif de prévention et de lutte, qui vise à dissuader les personnes influençables ou vulnérables, notamment les plus jeunes, de basculer dans la radicalisation violente, et d’accompagner les familles concernées qui en font la demande.

Rappelant la réalité de la menace à laquelle est confronté le pays, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, a souligné la nécessité pour notre société de prévenir, de s’adapter, de se former et, enfin, d'investir. « L'Etat s’y emploie chaque jour avec l’ensemble des autorités publiques ».

La journée de rencontres et d’échanges organisée, le jeudi 27 octobre 2016, avec le secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR) a donné l’occasion de rappeler les dispositifs existants en matière de signalement, de donner aux acteurs de terrain des outils de compréhension et d'identification du processus de radicalisation et de présenter les actions de prévention, d’accompagnement et de suivi à développer. Les participants ont ainsi pu échanger avec des représentants des forces de l’ordre (directeur zonal de la sécurité intérieure et coordonnateur zonal du renseignement territorial), du club de prévention Itinéraires et du Caffes, association spécialisée dans la lutte contre les dérives sectaires et dans l’accompagnement des familles. Valérie Arekian, docteur en droit public, est intervenue sur la mise en œuvre de la laïcité.

Le préfet a appelé, tous les acteurs, dans un esprit de responsabilité collective, à la mobilisation : « personne ne peut se permettre de rester silencieux en cas de doute. Notre réseau de veille doit être le plus étendu possible ».

De nouvelles rencontres vont se tenir dans les arrondissements.

Au niveau national, une rencontre entre l’Etat et les collectivités territoriales a été organisée le 24 octobre au centre des congrès de la cité des sciences et de l’industrie à Paris.

Pour tout signalement, contactez le centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation (CNAPR), joignable par téléphone au numéro vert 0 800 005 696 ou par internet sur le site www.stop-djihadisme.gouv.fr