Actualités

Cérémonies - Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme

 
 
Cérémonies - Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme

Ce mercredi 11 mars 2020, plusieurs cérémonies d’hommage aux victimes du terrorisme se sont tenues dans le département du Nord pour la première fois, faisant suite à la volonté du président de la République d'inscrire cette journée dans les commémorations nationales.

Les autorités civiles et militaires des arrondissements de Cambrai, Lille et Valenciennes, ainsi que les représentants des associations des victimes ont également participé à cette cérémonie.

 

Arrondissement de Lille

Lille

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord a présidé cette première cérémonie à Lille, place Rihour, au monument aux morts

Les autorités civiles et militaires de l’arrondissement de Lille, les représentants des associations des victimes étaient donc présents pour ce devoir de mémoire, pour les victimes et leurs familles.

Étaient notamment présents Martine Aubry, maire de Lille, Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental du Nord, Irène Peucelle, conseillère régionale représentant Xavier Bertrand, président du Conseil régional Hauts-de-France, Jean-François Papineau, directeur départemental de la sécurité publique du Nord, le général André Sellini, commandant en second de la région de gendarmerie Hauts-de-France, commandant de la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Nord, le lieutenant colonel Vincent Labadens, représentant le directeur départemental du service d’incendie et de secours du Nord et enfin le docteur Patrick Goldstein, chef du service du SAMUService d'aide médicale urgente du Nord ainsi que la représentante de la fédération France victimes.

Pour l’occasion, une centaine d’œuvres (dessins, poésies, messages ou encore affiches) réalisées par des jeunes scolarisés étaient exposées pour l’occasion devant le monument aux morts.

Pour débuter cette cérémonie, des volontaires du service National universel (SNU) ont procédé à la lecture de deux poèmes écrits par les élèves de la classe de première de l’établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole de Douai.

Puis ils ont procédé à l’accrochage de colombes sur l’arbre central, en signe de geste mémoriel.

Les autorités ont ensuite déposé une rose blanche apportée par les cadets de la sécurité civile au pied de l’arbre déposé au centre du parvis et symbolisant une stèle aux victimes.

Michel Lande a ensuite procédé à la lecture du message du président de la République.

« La commémoration est d’abord ce que la Nation doit à tous ceux qui ont été balayés par la violence du terrorisme, à ceux qui se sont relevés meurtris, à ce qui ne se relèveront pas. »

« Par-delà le deuil, elle marque aussi notre reconnaissance envers ces femmes et ces hommes qui ont sauvé, secouru, soigné, aidé, accompagné. Sauveteurs, forces de l’ordre, élus, ou passants anonymes, tous ceux qui, lorsque nous avons été frappés au cœur, ont formé un seul élan d’une grande chaîne fraternelle de solidarité. »

Lille 1 1103
Lille 2 1103
Lille 3 1103

Roubaix 

Roubaix 11032020

Cette cérémonie s'est également déroulée à Roubaix en présence de Johanna Buchter, sous-préfète et des autorités civiles et militaires. 

Un devoir de mémoire pour toutes les familles et leurs victimes.

Arrondissement de Cambrai

Cambrai 11032020

Dans l’arrondissement de Cambrai, la cérémonie organisée à Caudry, était présidée par Raymond Yeddou, sous-préfet, en présence notamment de la famille d'une jeune femme assassinée par un terroriste en 2015.

Il a également procédé à la lecture du message du président de la République qui avait formulé ces mots :

« Je forme le vœu que la Nation soit rassemblée dans toutes ces composantes autour de cette première manifestation qui marquera notre reconnaissance à l’égard des victimes du terrorisme délivrant un message universel de paix. »

Arrondissement de Valenciennes

Valenciennes 11032020

Anne Cornet, préfète déléguée pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région Hauts-de-France, a présidé la cérémonie d’hommage aux victimes des attentats dans l’arrondissement de Valenciennes.

Elle a procédé à la lecture du message du président de la République et au ravivage de la flamme du monument aux morts.

Des fleurs ont été déposées par des scolaires en hommage aux victimes.

L'ensemble des cérémonies s'est achevé par une minute de silence et par un chant de la Marseillaise.

Contexte

La journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme du 11 mars a été instituée par décret du 7 novembre 2019.

La date du 11 mars est la date de commémoration commune européenne et fait référence à l’attentat commis à la gare d’Atocha à Madrid en 2004.

« Cette date, choisie par l’Union européenne en souvenir de l’attentat commis à Madrid à la gare d’Atocha, le 11 mars 2004, nous rassemble aujourd’hui dans une communauté de destins qui transcende les frontières. »

Cette célébration nationale se tiendra désormais chaque année en France.

La première cérémonie nationale du 11 mars 2020 a également été présidée par le président de la République à Paris en présence du Roi et de la reine d’Espagne.

 

En 2017, la délégation interministérielle d’aides aux victimes a été créée, présidée par Elisabeth Pelsez.

En septembre 2018, le président de la République avait annoncé la construction d’un musée mémorial rendant hommage aux victimes du terrorisme.

Cette même année un décret a été pris, reconnaissant l’octroi de la médaille nationale de reconnaissance aux victimes d’attentats depuis 1974.

En 2019 un comité mémoriel composé de 9 personnalités (historiens, scientifiques, sociologues) a été créé et a remis un rapport contenant 14 propositions, dont l’instauration d’une journée nationale d’hommage aux victimes et d’un musée-mémorial des sociétés face au terrorisme.

Le lieu et le projet scientifique et culturel de ce musée auront une triple vocation :

- un lieu de recueillement ;

- un lieu de décryptage et d’analyse du terrorisme en France et à l’étranger

- un lieu de transmission pour faire comprendre le terrorisme grâce à des témoignages, de portraits de victimes.

« En choisissant les mots d’Albert Camus, les associations de victimes ont compris l’essentiel de notre défi : face au danger d’un monde qui se défait et parfois se barricade, un monde où « nos grands inquisiteurs risquent d’établir pour toujours les royaumes de la mort », il nous faut « restaurer entre les nations la paix, refaire avec tous les hommes une arche d’alliance ».

> Message du Président de la République - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb