Actualités

Braderie de Lille : bilan de l’édition 2019

 
 
Braderie de Lille : bilan de l’édition 2019

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, salue la pleine mobilisation des forces de sécurité, des services de secours, de santé et de protection des populations, en lien avec ceux de la mairie de Lille, qui a permis de garantir le bon déroulement de la braderie de Lille 2019.

L’activation du centre opérationnel départemental (COD), en préfecture, a été levée dans la soirée.

Environ 3 000 agents des services de l’État ont été engagés – policiers, gendarmes, douaniers, militaires, agents de la direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations), de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) et de la préfecture.
      
S’agissant de l’ordre public, la police nationale a procédé à 119 interventions (86 en 2018), dont 28 interpellations (contre 25 en 2018) et 17 gardes à vue. Les délits constatés relèvent du droit commun et ne diffèrent pas des week-ends habituels. Près de 380 véhicules ont été mis en fourrière (222 en 2018).

Quant aux douaniers, qui ont également participé à la sécurisation générale de la braderie, ils ont organisé, en amont, des contrôles de marchandises sur le trafic routier et sur les autres moyens d'acheminement. Sur le site, 30 agents pour la recherche de marchandises prohibées, notamment les contrefaçons ou le tabac importé en contrebande, se sont mobilisés.
      
Les 600 agents des services de secours aux personnes – Samu, sapeurs-pompiers et secouristes (ADPC 59, UNASS Nord de France, FFSS, Croix-Rouge et Croix-Blanche) – ont pris en charge 573 personnes (428 en 2018). Ces interventions ont donné lieu à 159 hospitalisations sans aucun pronostic vital engagé. Les 8 personnes perdues, dont 6 enfants, ont toutes été rapidement retrouvées.

En matière de contrôles sanitaires ce week-end, la DDPPDirection départementale de la protection des populations, associée aux services d’hygiène de la ville, a porté son attention sur les stands (délais de péremption, températures de conservation, conditions d'hygiène). 120 contrôles ont été effectués et 337 kilos de denrées ont été retirés et détruits. Par ailleurs, des camions frigorifiques ont été inspectés dans Lille et ses environs. Dans l’un d’eux, 1,8 tonne de moules et 300 kilos de frites ont été saisis puis détruits.
      
Le préfet remercie très vivement l’ensemble des acteurs qui se sont mobilisés et qui ont concouru au très bon déroulement de la Braderie de Lille, permettant ainsi de concilier fête en liberté et sécurité pour tous.

Chiffres du vendredi 30 août 18h00 au dimanche 1er septembre 18h00.